Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 04-07-2020 11:08:37

DocteurNO
Membre
Inscription : 18-06-2020
Messages : 36

Le Retour de Ginette

Bonjour à tous,

Bien, je crois qu'il est temps de vous parler de Ginette car c'est tout de même grâce à vous qu'elle a retrouvé le macadam la semaine dernière.
Mais pour en arriver là, le chemin a été un peu chaotique.
Voici l'histoire de sa résurrection.

Printemps 2019, je décide de proposer un marché un peu spécial au propriétaire de Ginette (R4 F6 1983) car son histoire me touche.
En effet, de 1983 à 2011, elle n'a parcouru que 176.000 kms, n'a connu que son premier propriétaire et a été particulièrement bichonnée par celui-ci.
En 2011, changement de main et débute alors pour Ginette une existence de "brouette mécanique" sans abri, sans entretien, sans CT ...
8 ans et 4000 kms plus tard, je tombe donc nez à nez avec elle, sale, tristounette mais avec ce que je devine comme pouvant être qualifié de "beaux restes".
Alors comme le propriétaire ne semble ni enclin à la vendre, ni à lui prodiguer les soins nécessaires, je lui propose de la remettre en état et de lui faire passer le CT.
Une fois le sésame en main, soit il me rembourse les frais, soit il me cède le véhicule pour un prix modique.
Je vous avoue que je n'aurais pas passer un accord de ce type avec n'importe qui. Dans le cas présent, il se trouve que j'avais toutes les garanties nécessaires de la bonne foi et de l'honnêteté de la personne (et la réciproque est vraie, bien entendu).

Bref, j'installe Ginette dans mon garage et en avant pour le bilan.
Extérieur :
    - Pas d'impacts/chocs importants (quelques enfoncements légers par endroit mais rien de grave)
    - Peinture propre mais "passée" bien sûr
    - Jantes légèrement attaquée mais on a vu bien pire
    - Pneus craquelés mais pouvant encore faire des petits trajets (à budgéter après le CT)
    - Vitrages non-rayés, par contre, les carreaux arrières semblent avoir été installés par le vitrier du coin ... Bizarre car, en plus, il ne suivent pas la pré-découpe du panneau de tôle (mais ça j'ai déjà vu sur d'autres modèles, donc je ne m'inquiète pas)
    - Éclairages ok mais cabochons veilleuse/clignoteur AV et blocs AR passablement encrassés
    - Pare-chocs AV semble avoir pris un choc qui l'a un peu relevé côté gauche, l'AR présente quelques coups mais rien de grave
    - Présence d'un attelage et du fameux "girafon"
    - Tous les ouvrants fonctionnent bien, les joints de portes AV sont ok mais ceux de la porte AR sont cuits
    - le réservoir a un méchant pli et ne passera pas au CT, à changer

Intérieur :
    - Bon, c'est crade et ça pue le vieux mégot mais c'est classique ...
    - Configuration standard : deux sièges à habillage moitié skaï et moitié tissu rayé et siège passager basculant
    - Coffret de rangement derrière les sièges
    - Bon sang est ce que tous nos parents étaient des lilliputiens ? Pourquoi est-ce que les dossiers de ces sièges sont aussi bas ? Il faudra envisager un remplacement d'autant que le dossier conducteur est mort (ressorts claqués et châssis vrillé, un vrai bonheur ...)
    - Un coin de tableau de bord cassé
    - Le plancher du compartiment AR semble rouillé en surface mais rien de méchant (pas évident de bien voir sous la couche de crasse)
    - Le plancher AV, en revanche, va avoir besoin de deux réparations (un peu plus importante côté conducteur que côté passager)
    - La commande du volet d'entrée d'air habitacle se balade dans le vide

Électricité :
    - Les éclairages intérieurs ne fonctionnent pas et celui de l'arrière a perdu son cabochon   
    - Le combiné clignos/klaxon ne commande pas grand-chose
    - Les veilleuses sont ok mais le TdB et le témoin ne s'allument pas
    - Les stops sont en mode aléatoire "on me voit, on me voit pas" ...
    - Un phare avant est trop piqué par la rouille pour passer le CT
    - Le bloc neiman ne tourne pas correctement, il a des points de blocage

Trains roulants :
    - Rotules HS
    - Cardans ok
    - Parallélisme, euh ....
    - Roulements AR un peu bruyants mais je soupçonne que ce soit un effet de résonance dans le caisson

Échappement : RAS

Freins :
    - AR bloqués
    - AV plaquettes HS

Direction : Soufflet gauche HS

Boîte de vitesse : RAS

Moteur :
    - Avec de l'essence et une batterie neuve, il démarre au quart de tour
    - Pas de fuite de liquides
    - Pas de bruits/claquements ou autre indice de dysfonctionnement

Étape 1 : (R)Allumer le feu ...
A ce stade, l'objectif est de rendre la voiture sûre et opérationnelle mais pas de me lancer dans une restauration intégrale.
Donc, en avant pour un bon nettoyage spatule/raclette/aspirateur et nettoyage mécanique aussi (vidange de tous les fluides, avec rinçage du circuit de refroidissement, vidange de boîte et purge du circuit de freinage). A noter que l'huile moteur est grise, d'un gris anthracite qui fera dire à mon compagnon de chantier (un vieux de la vieille) que le premier propriétaire devait être du genre "inquiet" et avait dû céder à la mode de l'huile graphite ce qui explique la coloration de l'huile. Là j'ai une espèce de point d'interrogation géant qui s'est posé sur ma tête mais, renseignements pris, il est vrai que l'huile graphitée avait connu son heure de gloire avant d'être bannie car finalement jugée contre-productive. Mouais, je ne suis pas convaincu mais je choisi de faire confiance à l'expérience.
Achat et installation des pièces nécessaires en neuf ou occasion dont voici la liste :
Poste                    Neuf/occasion
2 phares AV                O
2 kits cylindre+garnitures freins AR    N
1 commodo                O
1 klaxon                O
Éclairage tdb (voyant feux route)    n/a
Filtre à air                N
Filtre à huile                N
Liquide refroidissement            N
Liquide de frein            N
Huile de boite                N
Filtre à essence            N
Bouchon de réservoir            N
Antirouille/peinture            N
2 courroies alternateur + vilo        N
1 batterie                N
Triangle supérieur AV (x2)        N
Soufflet direction G            N
Neiman                    N
Rotules suspension AV (x2)        N
2 essuies-glace (280 mm)        N
Accastillage                N
Kit distribution            N
Allumage électronique            N
Pièces carbu                N
Pompe à essence                N
Culasse                    O
Réservoir                O
Radiateur                O
Pochette joints moteur            N
Jeu de segments                N
Joint de culasse (x2)            N
2 sièges AV                O

Remise en état du circuit électrique de la porte AR.
Révision de l'allumeur et calage de l'allumage.
Entorse à l'origine : remplacement des sièges par des sièges de Clio3 (j'en profite pour donner les sièges d'origine via LBC).
Réparation du volet de ventilation : ça ça a été un vrai poème mais au final avec quelques bouts de cuir, des rivets et beaucoup de patience, j'ai réussi à faire qqchose qui tient la route.

Quelques week-ends plus tard, Ginette brille au soleil (c'est fou ce qu'on peut faire avec un seau d'eau chaude, du savon noir et une éponge), elle est opérationnelle, ses planchers ont été renforcés (deux feuilles d'inox de 2mm en sandwich autour du plancher d'origine pour boucher les trous, le tout étanché au PR aviation et fixé avec de la visserie titane ...J'ai pas de poste MIG alors on fait comme on peut).
Il fait beau, Ginette sourit, alors, roule ma poule et c'est parti pour un premier galop d'essai de 2 kms (on y va tranquille).
Alors oui, ça démarre, ça roule, ça freine, c'est propre, ça ne surchauffe pas, mais pour une horde sauvage de 34 percherons, je trouve quand même qu'ils roupillent un peu ou qu'ils sont méchamment asthmatiques ...
Au retour, petit coup d'oeil à la jauge d'huile, c'est gris/noir mais fluide, bon, on remet ça sur le compte du graphite ...
Par acquis de conscience, ouverture du bouchon de remplissage d'huile moteur, c'est gris/noir pareil, bon ...
Je passe mon index à l'intérieur du cache culbuteurs, et là, misère, au moins 2 cm de gelée blanche colée sur la paroi, GRRRR ...

Étape 2 : Viens, voir, viens voir le docteur non n'ai pas peur ...
Ouais, prenons la situation en mode "détendu" comme Gynéco parce qu'il faut quand même une bonne dose de flegme et d'amour pour transporter le corps de Ginette en salle d'opération, installer le palan et démarrer le démontage du moteur le tout sans exploser sous l'effet de la frustration qui me mets le crâne en ébullition ...
Je choisis de démonter le haut et le bas moteur sans sortir le bloc (erreur car beaucoup plus compliqué que de tout sortir au final ...)
Le palan ne me servira qu'à basculer le bloc vers l'avant (en soulevant par les silent-blocs) pour réussir à sortir le carter moteur (sans ça impossible de le descendre car il est coincé entre les lèvres de tôle de la coque et la pompe à huile).
J'ai acheté la pochette de joints moteur complète, les joints d'embase de chemise, un jeu de segments, le kit de joints pour le carburateur (tant qu'à y être) et emprunté un rodoir à un garagiste du coin.
A l'ouverture, le joint de culasse présente bien mais mon cylindre numéro 4 (celui le plus proche de la cloison pare-feu de l'habitacle, et non pas l'inverse comme j'ai pu le voir écrit dans 4L Magazine par exemple) présente des traces évidentes de fuites.
Nettoyage du bloc et des chemises dans les règles de l'art et déglaçage des cylindres.
Remplacement des segments et des joints d'embase (avec contrôle de la côté de dépassement bien sûr).
Contrôle de la pompe à huile (ok), vérification des coussinets de vilebrequin (ok, je décide de les laisser en place, ils ont la bonne côte et ne sont pas rayés).
Remplacement du joint de culasse et du joint de carter.
Remontage, réglage des culbuteurs, remontage de "tout le reste" et voilà.
Ginette redémarre, c'est un peu poussif mais je mets ça sur le compte du rodage car le moteur ne tourne pas "à la main", il va être nécessaire de bien soigner la reprise pour que tout ça trouve sa place.
En avant pour le CT ==> examen réussi haut la main avec petite remarque en "off" du jury : taux de CO2 un tantinet élevé même si dans la norme (le gars connait les cléons et il sait dans quelle fourchette ils se situent habituellement)


Étape 3 : Viens toucher le fond de la piscine ...
"Le mieux est l'ennemi du bien"
Réponse du berger à la bergère ==> CO2 trop haut, carbu crado et ça tombe bien, j'avais déjà la pochette de joints à disposition car achetée en préventif.
En avant pour le nettoyage du carburateur avec remplacement des joints/pointeau/crépine.
Évidemment, au passage, toutes les tuyauteries, colliers, etc qui me semblent en fin de vie sont remplacés
==> ERREUR FATALE : je vire la durite reliant la pipe d'admission au sommet du carburateur sans autre forme de procès ...
Tant bien que mal, nouveau galop d'essai et nouvelle déconvenue : ce moteur ne tourne pas correctement, impossible de régler un ralenti correct, ou de ne pas caler au rétrogradage/freinage.
Jusqu'à ce que finalement, je cale sans plus pouvoir démarrer.
Retour au garage, j'ai besoin de réfléchir.
Le bloc est raide de neuf et j'ai un loup deux fois gros comme moi qui mets le bazar sans que je ne parvienne à l'identifier clairement.
Donc on liste les possibilités :
    - Réglage Allumage
    - Problème Bougies / Bobine / faisceau
    - Réglage Carburateur
    - Alimentation essence (pompe/réservoir)
    - Calage moteur
L'excellent site "La 4L de Sylvie" et la RTA deviennent définitivement mes meilleurs amis (je ne suis pas encore inscrit ici smile )

Je résume ici la suite des évènements par bloc fonctionnel sans tenir compte de la chronologie
Allumage :
    - Démontage/remontage/tests de calages différents ==> aucun résultats
    - Je mets en doute l'allumeur et passe sur un allumage électronique ==> pas mieux
    - Je teste différentes bobines pour finalement en acheter une neuve ==> zéro
    - Je change le faisceau et les bougies ==> pas de progrès
==> Killing me softly : A force de démontage/remontage, le pas de vis du puits de bougie N°2 est HS et ne sera pas récupérable malgré deux tentatives de réparation ==> remplacement de la culasse
Carburateur :
    - Re-démontage/vérification
    - J'ai un doute sur la hauteur du pointeau, du coup j'en trouve un d'occasion sur internet ==> pas de progrès
    - Je démonte la pompe à essence que je trouve très encrassée et décide de la remplacer car la membrane ne semble pas en excellente forme ==> pas mieux
    - Je démonte le réservoir pour le nettoyer à nouveau (je l'avais fait quand je l'avais installé la première fois mais ça ne peut pas faire de mal) ==> la goulotte se désolidarise, j'apprends donc la soudure à l'étain sur le tas mais Ginette ne fonctionne pas mieux ...
Moteur :
    - Je tombe dans la psychose et m'imagine que j'ai pu modifier le calage de distribution lors du premier démontage
    - Je sors le bloc moteur, démontage de tout le haut, y compris la culasse et alignement des repères des pignons de distribution = impeccable, rien à faire, ça n'avait pas bougé
    - Par acquis de conscience, je remplace la chaîne et le tendeur bien que cela aurait pu attendre encore quelques années

Étape 5 : C'est comment qu'on freine, j'voudrais descend'e de là ...
Déprime totale devant la nullité de tous mes efforts, je sens la spirale négative accélérer et j'ai le moral en dessous du zéro absolu car, vous l'aurez compris, rien, absolument aucune des actions listées ci-dessus n'a eu d'effet sur le problème.
J'en étais à un stade où je me disais que c'était foutu, que j'avais dû détruire quelque chose d'important en essayant de réparer, surtout quand je me souvenais à quel point ce bloc tournait nickel lorsqu'il avait encore ses chemises qui bavaient ...
Pourtant je vais trouver comment sortir de ce cauchemar grâce à vous les amis en découvrant (pour de vrai, je ne connaissais pas) le fameux AJUTEUR !!!!
WTF ?? quoi ? c'est juste l'absence de cette bricole qui fait autant de dégâts ?!?!
Un test rapide me démontre que c'est bien cette cochonnerie qui est la cause de tous les maux de Ginette.
Usinage d'une douille en aluminium percée à 1,3mm et sécurisée par un collier pour éviter qu'elle n'aille se promener, le tour est joué.
Ginette retrouve son souffle, je peux la sortir du service "soins intensifs" et envisager la suite.
Du genre, la "surprise" de voir le bouchon du radiateur se faire la malle avec un bout de la collerette ==> remplacement du radiateur. Quelle farceuse cette Ginette ...

A force de toucher à tout et de faire des tests avec/sans ou en by-passant ceci ou cela, j'avoue que même si je sais ce que j'ai fais ou pas, je vais quand même me payer le luxe de refaire un check-up complet.
En effet, Ginette continue de faire sa tête de mule et démarre plutôt mal à froid et très difficilement à chaud (au point de pouvoir finir en rade).
J'ai déjà repris mes jeux de culbuteurs, mon calage d'allumage et mes réglages carbu.

Étape 6 : Come on baby light my fire
Quand j'aurai trouver (car je vais trouver, n'en doutez pas smile ), je lui offrirai des jantes nettoyées/repeintes et des chaussures neuves, ce sera beaucoup mieux.
Et à partir de là pourra commencer le début du reste de sa vie wink
Pïs quand j'aurai trois sous d'avance, je lui ferai peut-être une peinture complète, mais ça c'est pour après-demain smile

Quelques photos, je n'ai pas eu la présence d'esprit d'en faire plus ça (n'empêche que j'admire les gars qui en font à chaque seconde de leur avancement, ça doit leur coûter une blinde en savon micro-billes ...)

IMG-0184.jpg

IMG-0479.jpg

IMG-0484.jpg

Hors ligne

#2 04-07-2020 11:27:17

verdô
Membre
Lieu : Sous le cagnard du Gard
Inscription : 31-07-2012
Messages : 13 913

Re : Le Retour de Ginette

bonjour , super ton histoire très bien détaillé , je like wink

jette aussi un œil à ton circuit de vapeurs d'huile durits neuves de préférence avec un Té non cassé

Dernière modification par verdô (04-07-2020 12:22:02)


Clan de 89

Hors ligne

#3 05-07-2020 10:02:30

DocteurNO
Membre
Inscription : 18-06-2020
Messages : 36

Re : Le Retour de Ginette

Bonjour à tous,
@Verdô: merci pour ton commentaire, je vais (re) jeter un oeil de ce côté là smile
Précision de retour d'expérience concernant le remplacement des sièges : hormis le fait qu'il faille s'assurer qu'ils rentrent bien dans la voiture (et oui c'est pitchou là dedans), il vaut mieux opter pour des modèles qui ne sont pas sur cales (en tout cas dont les glissières sont vraiment au ras du siège) car j'en ai un peu bavé pour réduire la hauteur des miens et adapter les glissières de la 4L d'origine.
Evidemment tout se fait mais j'avais eu moins de problèmes pour installer des sièges de BX dans un autre véhicule.
Bon dimanche à tous,
Doc

Hors ligne

#4 06-07-2020 21:53:28

DocteurNO
Membre
Inscription : 18-06-2020
Messages : 36

Re : Le Retour de Ginette

Bonjour,
Bien, j'ai vérifié le reniflard.
Le té n'est pas cassé ni abîmé par contre je trouvais la connexion de la durit provenant du cache-culbuteur sur le té un peu trop "molle" ==> j'ai ajouté un collier pas trop serré pour éviter de casser le té.
ça n'a l'air de rien mais ça a tout de même amélioré la situation :
- Démmarrage un peu plus facile
- Et surtout, une amélioration très franche du couple à très bas régime (celle là, je ne l'avais pas vu venir ...)

Bizarre tout de même, je referai des essais ce week-end pour en avoir le coeur net

Bonne soirée,
Doc

Hors ligne

#5 06-07-2020 23:05:14

4lsuper
Membre
Lieu : Nouméa (Nouvelle-Calédonie).
Inscription : 26-07-2012
Messages : 370
Site Web

Re : Le Retour de Ginette

épique mais prodigieux ! Belle histoire
save ginette smile et bon courage


4L Super 63 depuis 1985, Yamaha TT600 de 91
ex Triumph TR4 A IRS de 67
ex D super 5 de 72
ex Fiat 124 sport spider 1400 de 69

Hors ligne

#6 30-07-2020 15:35:20

DocteurNO
Membre
Inscription : 18-06-2020
Messages : 36

Re : Le Retour de Ginette

Bonjour à tous,

ça y est, j'ai trouvé la cause des difficultés de démarrage et ce côté "moteur qui ne tourne pas rond" ==> l'étanchéité de mon collecteur d'admission n'était pas totale.

Cela ne concernait que deux écrous sur l'ensemble mais c'était suffisant pour provoquer un fonctionnement "bancal" du moteur.
J'ai réussi à identifier le problème grâce à une astuce que m'a donné un copain mécano ==> moteur tournant, pulvériser du nettoyant frein sur le plan de pose
- Soit le régime moteur ne varie pas et il n'y a pas de prise d'air
- Soit il change (en fait il baisse) et dans ce cas, il faut resserrer et/ou changer le joint et/ou re-surfacer

Bon comme Ginette reste quand même une petite espiègle, sitôt ce problème résolu, elle s'est mise à avoir la goutte au nez de boîte ...
Je ne sais pas si c'est un symptôme du Covid mais je vais devoir me pencher là-dessus ...

La suite au prochain numéro smile

Doc

Hors ligne

#7 30-07-2020 23:48:19

44R1120
Membre
Lieu : DONGES (44)
Inscription : 29-01-2006
Messages : 5 139

Re : Le Retour de Ginette

BOF c'est nul! une 4L sans sièges de 4L c'est plus une 4L !!


yvoNNick
Passionné d'accessoires et résident du 4L/R6 Club de France!
https://www.r4-4l.com/albums/main.php?g2_itemId=9158

Hors ligne

#8 31-07-2020 15:21:16

44R1120
Membre
Lieu : DONGES (44)
Inscription : 29-01-2006
Messages : 5 139

Re : Le Retour de Ginette

Naaaaan !! c'est pour rire !!

Merci beaucoup pour ton récit épique.. qui pique !!
Après une telle lecture et tant d'anecdotes, je ne savais plus quoi dire......vu l'heure aussi ????

Bises à Ginette et longue route à vous 2.


yvoNNick
Passionné d'accessoires et résident du 4L/R6 Club de France!
https://www.r4-4l.com/albums/main.php?g2_itemId=9158

Hors ligne

#9 01-08-2020 17:10:53

DocteurNO
Membre
Inscription : 18-06-2020
Messages : 36

Re : Le Retour de Ginette

Bonjour à tous,

Merci pour tes réponses 44R1120
C'est vrai que j'ai hésité un petit moment pour les sièges mais franchement, ça valait le coup smile

Bon, la suite est moins drôle ...
Ginette a recommencé une crise de caprice : re-test d'étanchéïté et pan, vla qu'il s'avère positif ... GRRR
Je me dis que les vibrations ont dû déserrer les deux écrous que j'avais serré précédemment ... sauf que, nenni, que pouic, que dalle ==> impossible de serrer les écrous.
Donc démontage du collecteur et là, misère, il est cassé ... re-GRRR

On m'a toujours dit qu'à jouer au bon samaritain je m'attirais plus d'emm.... que la moyenne et jusqu'ici, je m'en étais plutôt bien tiré mais Ginette est sur le point de renverser les statistiques.

Bien reste plus qu'à lui greffer un nouveau collecteur ... à moi les petites annonces.

Bonne journée,
Doc

Hors ligne

#10 02-08-2020 01:49:35

44R1120
Membre
Lieu : DONGES (44)
Inscription : 29-01-2006
Messages : 5 139

Re : Le Retour de Ginette

Avec ce coup du collecteur on peut dire que tu les collectionnes !!!!

Dis-donc, t'aurais pas serré un peu trop fort !!!!

ça me fait penser au film "Le Viager" avec Michel Sérot !! lol lol lol     

tu es de quelle région ??


yvoNNick
Passionné d'accessoires et résident du 4L/R6 Club de France!
https://www.r4-4l.com/albums/main.php?g2_itemId=9158

Hors ligne

#11 02-08-2020 21:05:22

DocteurNO
Membre
Inscription : 18-06-2020
Messages : 36

Re : Le Retour de Ginette

Bonjour,

@44R1120 : tu as raison de soupçonner mon coup de poignet car j'ai eu la même réaction sad
Oui, je me souviens de ce film, c'est un peu ça effectivement smile smile

Je suis dans la région toulousaine

J'ai déjà trouvé quelques annonces qui me semblent correspondre mais il me faut vérifier que les références correspondent.

Bonne soirée à tous,
Doc

Hors ligne

Pied de page des forums